Appelez-nous aujourd'hui! 705-360-1353|info@neonet.on.ca

La technologie mettable vaut-elle la peine d’être portée ?

Home/Featured FR, Press Releases @fr/La technologie mettable vaut-elle la peine d’être portée ?

La technologie mettable vaut-elle la peine d’être portée ?

La technologie mettable est-elle la plus grande invention depuis le smartphone ou le dernier raté technologique ? Les technologies mettables ont tenu leur promesse quant aux possibilités qu’offrait l’avenir. Cependant, un si grand nombre de ces technologies disponible sur le marché signifie-t-il que nous avons accueilli les technologies mettables à bras ouverts ou que nous les avons reléguées au rang de gadgets inutiles ?

technologie mettable

La technologie mettable
Des lunettes qui vous aident à retrouver une personne dans la foule, aux bijoux qui envoient des alertes à vos amis si vous avez besoin d’aide ou les bracelets qui mesurent vos performances physiques, les exemples de technologies mettables sont aussi fous et éclectiques que les dédales de notre imagination.

Mais là est le problème. En se laissant guider par l’imagination, on peut inventer toutes sortes de technologies, certes farfelues, mais à la pointe tout de même. Bien que pour beaucoup, il s’agisse toujours d’une histoire de design qui prévaut sur la fonctionnalité.

Pour un usage quotidien, les technologies mettables ont trouvé un public peu enthousiaste et se posant une simple question : pourquoi abandonner un objet complet qui fonctionne déjà ? À savoir un smartphone qui offre à peu près tout ce dont nous avons besoin.

À contre-courant de cette tendance
C’est le secteur du fitness qui fait exception à la règle, avec des concepts tels que Nike+, Strava et Garmin, qui connaissent tous un grand succès. Leur popularité réside dans un mélange de design et de fonctionnalité. Ils sont légers, discrets et utiles. Chaque dispositif suit un coureur ou un cycliste pendant son exercice physique et donne des informations telles que la longueur du parcours et la vitesse maximale, tout en permettant de comparer leurs données avec celles de leurs amis ou d’autres personnes connectées sur Internet et montre les progrès individuels.

Bien entendu, le marché du fitness a aussi proposé un nombre non négligeable de produits douteux. Pour environ €100, vous pouvez acheter une paire de chaussettes équipées de capteurs textiles, vous indiquant la pression que vous exercez sur les différentes parties de votre pied.

L’un des appareils les plus vantés a été le téléphone portable/montre-bracelet. Si l’on met de côté son horrible design (un écran tactile trop petit pour être pratique et un boîtier trop grand pour reposer confortablement sur le poignet), il reste un problème fondamental dans le concept en lui-même : il est alambiqué. Et en décalage par rapport aux tendances actuelles. L’omniprésence des smartphones signifie que pour de nombreux consommateurs, les montres sont devenues un objet désuet. Qui voudrait échanger son smartphone totalement fonctionnel contre une montre-bracelet imposante, peu esthétique et peu pratique d’utilisation ?

L’une des inventions se rapprochant le plus d’un cyborg est un ordinateur à commande vocale installé sur vos lunettes, qui projette des images dans votre champ de vision.

En 2013, ce dispositif a suscité un grand engouement, mais, même lorsque les prix ont chuté de manière significative, son utilisation est restée limitée. Les personnes intéressées par la technologie peuvent trouver des dispositifs plus discrets en cours de réalisation. Kiwi Moves est un petit appareil doté d’un clip de fixation, pouvant se cacher dans le col d’une chemise, sous une manche ou une ceinture. Il permet de suivre votre programme d’exercice physique, d’enregistrer votre activité quotidienne, peut se synchroniser avec d’autres technologies et recevoir des instructions personnalisées.

Lorsque la forme prévaut sur la fonction
Bien qu’ils soient futuristes et originaux, le plus gros problème que pose ces appareils est qu’ils ne sont pas mieux que ceux que les consommateurs ont déjà en leur possession et qu’ils répondent peu aux besoins de ces derniers. Une montre qui mesure votre fréquence cardiaque pendant que vous courez est utile pour les mordus d’exercice physique, mais une montre qui est plus difficile d’utilisation que votre téléphone ne l’est pas pour personne.

Parmi les autres produits destinés aux passionnés, on peut citer des pulls s’allumant en fonction de la chaleur de votre corps, une version 2014 de la bague d’humeur. En parallèle, non content du succès des casques Bluetooth (l’une des technologies mettables les plus populaires à ce jour), O2 a estimé que les gens préféreraient porter des gants Bluetooth (l’une des technologies mettables les moins populaires) et parler à leurs doigts. Sony pourrait bientôt surpasser O2, la marque ayant déposé un brevet pour une SmartWig (perruque intelligente).

La question de savoir si la technologie et le design pourront être associés pour créer un produit que les gens souhaiteront réellement porter reste en suspens. Mais cette interrogation n’a aucunement empêché les entreprises de créer de nouveaux produits ou les scientifiques de plancher sur la prochaine étape : la technologie implantable.

Source: Think Progress

By | 2017-06-27T09:23:34+00:00 mars 16th, 2015|Featured FR, Press Releases @fr|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment