Appelez-nous aujourd'hui! 705-360-1353|info@neonet.on.ca

Sondage sur la connectivité des TCI de 2009

Home/Projets/Projets achevés/Éducation/Sondage sur la connectivité des TCI de 2009
Sondage sur la connectivité des TCI de 2009 2017-06-27T09:22:56+00:00

Partenaires du projet : la SGFPNO et FedNor

La société OraclePoll a mené ce sondage en interrogeant 500 habitants et 300 entreprises dans le Nord ontarien. Les constatations du sondage ont alors servi à rédiger le rapport intitulé High-speed Internet Connectivity and Utilization in Northern Ontario : A User Guide 2009 (connectivité et utilisation d’Internet haute vitesse dans le Nord ontarien – guide de l’utilisateur 2009). NEOnet est encouragé par les résultats du sondage mais il reconnaît qu’il y a encore beaucoup de choses que l’on peut réaliser. Le personnel et le conseil d’administration de NEOnet ont longuement discuté des résultats du Sondage sur la connectivité de 2009 et celui-ci a aidé à façonner les réalisations attendues de l’organisme.

Points saillants du Rapport

Depuis le dernier sondage sur la connectivité en 2005, le Nord ontarien a connu une importante croissance des taux de pénétration de la haute vitesse dans les foyers et les entreprises. C’est en partie grâce à FedNor et à la SGFPNO de même qu’à des partenaires du secteur privé qui sont restés bien engagés à l’expansion de la disponibilité de l’infrastructure à large bande dans toute la région. Cet investissement dans le Nord ontarien a encouragé des taux de pénétration qui dépassent les moyennes nationales.

D’autres investissements dans l’infrastructure du Nord ontarien devraient se concentrer sur le prolongement de la zone de couverture de la large bande, de même que sur la création et la promotion des programmes d’éducation et de sensibilisation qui visent à « adopter des applications à haute vitesse » afin d’encourager une culture d’innovation et d’aise en matière de la technologie. Les habitants et les entreprises qui ne sont pas actuellement abonnés à un service d’accès haute vitesse ont déclaré qu’ils ne sont pas conscients de quelque raison impérieuse que ce soit d’utiliser la large bande ou bien ils perçoivent le coût de la connectivité comme étant trop élevé.

Il est évident qu’il faut en faire davantage pour sensibiliser le public aux mérites de la technologie. L’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) appelle ce développement le « fossé d’utilisation ». Les programmes de formation en informatique élaborés et donnés à des points d’accès publics à Internet (bibliothèques et écoles) ou par l’entremise d’ateliers informels aideraient à mettre l’accent sur les avantages de la technologie auprès de tout le monde.

Il reste des zones dans la région qui demeurent non desservies ou mal desservies. Les frais importants associés aux grandes distances à couvrir et à la topographie de la région nuisent au développement de l’infrastructure dans la région. L’amélioration de l’infrastructure à large bande existante pour permettre d’accroître la demande de largeur de bande peut aussi aider à augmenter le taux de pénétration dans la région. Dans les zones plus urbaines 100 Mbps sont largement disponibles.